Commandez aujourd'hui avant 15h et recevez vos produit demain avant 13h (Pas de livraison le samedi et le dimanche. France métropolitaine uniquement)
Ce site est réservé aux fumeurs adultes qui souhaitent arrêter. Il ne faut en aucun cas essayer la cigarette électronique si vous ne fumez pas. en savoir plus

Vape et suppressions d’applis : la guerre de la désinformation

Publié le : 15/02/2021
Catégories : Actualité générale

Vape Boss, E-liquid Calculator ou The Vape Tool… Si ces noms vous disent quelque chose, ils pourraient être relégués à l’histoire d’ici quelques semaines ou quelques mois. Après avoir demandé et obtenu le retrait des applications mobiles en rapport avec la vape sur l’Apple Store, les groupements d’intérêts et les associations de lutte contre le tabac ont récidivé, en octobre 2020, dans une lettre adressée au PDG de Google. Bien décidée à ne pas se laisser faire, la communauté de la vape a plaidé sa cause, dans une lettre en tout point opposée, rappelant certaines évidences scientifiques. Qui va l’emporter et qu’est-ce que ces faits nous racontent de notre rapport à la vaporeuse ? Autant de questions qu’il est urgent de se poser.

Novembre 2019 : l’App Store d’Apple protège son image

L’année noire de la vape n’a pas eu que des conséquences sur l’industrie, sur les ventes et sur la confiance que le grand public porte à la vape. Elle a aussi, du fait de l’intervention zélée de nombreuses associations de lutte contre le tabagisme, entrainé la suppression de toutes les applications en rapport avec la vape, le matériel et les pratiques au cœur de la culture vape.

Dès juin 2019, Apple montrait des signes de frilosité envers la vape, par prudence dira-t-on, en refusant toutes les nouvelles applications consacrées au vapotage (1). Il ne s’agissait pourtant pas d’applications de vente de produits de la vape, mais seulement de gadgets, pour jouer sur la colorimétrie, obtenir des informations sur le matériel ou encore, contrôler la température. Rien, en tout cas, qui en fasse, a priori, des dangers pour la santé publique ou pour l’image de l’Apple Store.

Pour justifier cette décision, le groupe américain a insisté sur la nécessité de protéger ses utilisateurs, et en particulier, les plus jeunes. L’entreprise a estimé bon de préciser qu’elle se tient au courant des dernières données factuelles relatives à la vape, et que de ce qu’elle en a compris, il fallait en arriver à cette interdiction (2).

La détérioration conséquente – et pourtant injustifiée – de l’image de la vape, suite à l’épidémie de décès dus à des e-liquides frelatés aux États-Unis, expliquerait donc la peur et l’empressement d’Apple à retirer les applications de son Store, fin 2019. Mais pourquoi, un an plus tard, alors que les études positives se sont multipliées et que la vape a été disculpée de ces décès, les seules applis qui sortent dans les résultats lorsque l’on saisit « vape » dans l’Apple Store sont-elles celles qui enjoignent à arrêter la e-cigarette ?

L’histoire se répète en octobre 2020 pour le Play Store

Fin octobre, Sundar Pichai, le PDG de Google, a reçu une lettre lui demandant la même chose qu’à Apple : la suppression de toutes les applications apparentées à la cigarette électronique du Google Play Store. Celle-ci est signée de la main de près de 180 associations, d’horizons divers et représentant 62 pays, qui s’accordent sur le danger que représentent ces produits pour la protection de la jeunesse, la santé pulmonaire mondiale ou encore, la lutte contre la reconversion du « big tobacco » dans le marché de la vape (3).

Oui, il y avait peut-être nécessité de réguler certaines des applications présentes sur le Store, par exemple, celles d’Altria-Philip Morris qui, de manière douteuse, permettent aux clients du programme Marlboro Rewards de gagner des points grâce aux codes-barres des paquets de cigarettes de la marque. Certes, profitant, de la crise du Covid-19, certains industriels du tabac ont inondé les réseaux et les applications d’offres spéciales pour des produits de tabac chauffé (4). Enfin, il est vrai que ces groupes ont parfois ciblé les jeunes, beaucoup plus accessibles par ces moyens modernes que par la réclame traditionnelle.

Pourtant, mis à part ces quelques excès, ce sont surtout des applis innocentes qui sont visées. L’attaque en règle menée sur les applis du Play Store n’est pas une frappe chirurgicale, mais une bombe atomique lâchée sur la communauté de la vape. Pourquoi empêcher des vapoteurs majeurs de continuer leur arrêt du tabac, en trouvant les informations et la motivation nécessaire sur leur smartphone, grâce à des applications permettant, par exemple, de calculer les dosages des e-liquides DIY ?

La malhonnêteté intellectuelle de cette lettre vient surtout de la prétendue existence de « preuves émergentes » sur les dangers du vapotage pour la santé. Le consensus scientifique qui se dessine actuellement va complètement dans l’autre sens, avec des études solides réfutant la théorie de la passerelle, ou démontrant des effets sur la santé infiniment moindres pour la vape que pour la cigarette ou le tabac chauffé. Pourquoi, enfin, citer une étude de septembre 2019, qui se refuse prudemment à trancher, en y voyant les « preuves » de la nocivité de la vapoteuse ? La culture de la fake news aurait-elle imprégné jusqu’aux organismes de santé publique ?

Une contre-offensive récente de la communauté vape

Dans une lettre datant de la mi-janvier 2021, 35 associations de protection de la vape et des vapoteurs ont décidé de riposter, en envoyant, eux aussi, une lettre à Sundar Pichai. Dans celle-ci, ils plaident pour que Google voie en face l’évidence scientifique en faveur de la vaporeuse et de ses retombées positives pour la santé publique, et ne se laisse pas impressionner par le discours alarmiste des signataires de la première lettre.

Ils veulent, selon leurs propres termes, s’assurer que le PDG de Google puisse « entendre toute l’histoire » au sujet des applis relatives au vapotage, de leur place et de l’enjeu de leur maintien. C’est pourquoi, par voie de conséquence, ils lui demandent d’accepter de laisser l’accès ouvert à toutes ses précieuses informations sur le vapotage, qui favorisent « la santé et le bien-être de millions de personnes dans le monde » (5).

Qui le PDG de Google va-t-il écouter ? Va-t-il céder à l’alarmisme, à la crainte que ces accusations médiatiquement portées contre la vaporeuse ternissent l’image de son groupe ? Ou va-t-il porter un regard objectif sur l’état de la science autour de la vape, aujourd’hui considérée comme un moyen de sevrage privilégié pour lutter contre le tabagisme ? L’avenir nous le dira. Mais ce qui est clair, c’est que les conséquences de son choix sont immenses, au vu du poids, de la place et de l’influence de Google sur les comportements individuels.

Conclusion

Ces pétitions interposées sont le miroir des tensions qui traversent aujourd’hui les produits de la vape, autant que du rejet viscéral que certains lui portent. Il y a quelque chose de schizophrénique à se battre contre la vapoteuse lorsque l’on est une association qui rêve d’une génération, d’un monde libéré du tabac : la vape est la voie royale pour espérer y parvenir. Il y a aussi quelque chose d’inacceptable à supprimer toutes les applis relatives à la vape, alors qu’il existe des moyens techniques pour empêcher les mineurs d’y accéder. Ce zèle mal placé, dirigé contre un outil majeur de santé publique, démontre que même les plus grands groupes cèdent devant l’opinion facile et non étayée, s’ils la perçoivent comme celle du plus grand nombre.

1) https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/les-applications-dediees-au-vapotage-supprimees-de-l-app-store-15-11-2019-2347670_47.php

2) https://www.igen.fr/app-store/2019/11/apple-supprime-toutes-les-apps-de-vapotage-111237

3) https://www.tobaccofreekids.org/assets/content/press_office/2020/2020_10_google-letter.pdf

4) https://www.generationsanstabac.org/actualites/google-epingle-pour-encourager-la-consommation-de-tabac-et-de-cigarettes-electroniques-sur-le-play-store/

5) https://fr.vapingpost.com/les-defenseurs-de-la-vape-ecrivent-a-google/

Partager ce contenu

Catégories du blog

Tous les articles