Vape directe (DL), indirecte (MTL), ou directe restreinte (RDL) : Quelle inhalation ?

Vous êtes débutant vapoteur, et vous entendez parler de “Vape directe”, ou de “Vape indirecte” et cela vous laisse songeur … On vous explique ?

 

Tout d'abord, quelques définitions :

 - Sub-Ohm: résistance dont la valeur est inférieure à 1 ohm

 - DTL: Direct To Lung: direct vers poumon (ou DL: Direct Lung: direct poumon). Vape dite "aérienne" ou "directe".

 - MTL: Mouth To Lung: bouche d'abord, vers poumons ensuite (comme avec une cigarette classique). Vape dite "serrée" ou "indirecte".

- RDL : Restricted Direct To Lung. Vape intermédiaire

Le DTL, ou DL

"Vape directe" sub-ohm (résistances inférieures à 1Ω) aérien sous-nicotinée (à gros nuage de vapeur) consiste à aspirer directement la vapeur dans les poumons. Il est déconseillé pour débuter la Vape parce qu'il impose:

- Une "consommation électrique" très importante.

- Des boxs nécessitant des accus (piles, batteries) de grande capacité à recharger souvent.

- Un atomiseur dédié "grande arrivée d'air" avec drip-tip (tube buccal) de gros diamètre.

- Un taux très bas en nicotine, peu propice à un sevrage réussi.

Tout cela engendre une consommation de liquide également très importante pour compenser le manque.

 

De plus, ce type de Vape n'a rien à voir avec l'utilisation d'une clope classique, et reste déconseillé aux débutants pour lesquels l'aspect financier peut demeurer un argument face à une consommation accrue en liquide (même pour le DIY). 

En outre, la sensation de "manque" due au taux de nicotine très bas ou nul est psychologiquement masquée par de gros volumes de vapeur, ce manque est médicalement inconscient et cumulatif et ressemble un peu au manque de sommeil qui fait qu'un beau jour, on s'endort au volant ...

En l'occurrence, on craque ... une allumette et on rallume une clope ...

 

Le MTL 

"Vape indirecte" en revanche (dont l'usage/tirage est similaire à celui d'une cigarette) consiste dans un premier temps à d'abord prendre une taffe en bouche, pour dans un deuxième temps, l'inhaler ensuite. 

Ce type de vape (similaire à l'usage d'une cigarette) permet un taux de nicotine élevé favorisant un sevrage correct et durable. 

Les résistances employées ont une valeur supérieure à 1 ohm, l'autonomie des accus est rallongée en utilisation parce que moins de puissance leur est réclamée, et ces derniers sont en conséquence à recharger moins souvent, augmentant ainsi leur durée de vie.

Quant à la consommation en liquide, elle est de 2 à 3 fois inférieure au DTL, avec de meilleures chances d'éviter un craquage du style "désolé-j'en-peux-plus-j'en-rallume-une" ...

Dans ce cas, le matériel requis nécessite des boxs de puissance "normale", des atomiseurs équipés de petits air-flow et des drip-tips de petit diamètre.

Le DTL, ou DL, (tout à fait envisageable ensuite) peut satisfaire d'office un primo-vapoteur et contribuer à un sevrage réussi et surtout durable (c'est le but), mais il fera partie d'un très petit nombre pour qui ça aura marché ...

Le RDL

 Le tirage RDL est un compromis entre le DTL et le MTL, offrant une inhalation directe dans les poumons mais avec une sensation légèrement plus restreinte. Les valeurs de résistance peuvent se situer entre celles du DTL et du MTL. 

Les valeurs de resistances recommandées

Les valeurs de résistance recommandées pour chaque mode de vapotage (DTL, MTL et RDL) peuvent varier en fonction des préférences personnelles, des dispositifs utilisés et des e-liquides. Cependant, voici une estimation générale des plages de valeurs de résistance pour chaque mode :

1. **DTL (Direct To Lung)** :

   - Plage de résistance : 0,1 ohm à 0,5 ohm (environ)

   - Ces résistances de faible valeur permettent une production de vapeur abondante et une inhalation directe dans les poumons. Les dispositifs DTL ont généralement une circulation d'air plus ouverte pour soutenir ce style de vapotage.

2. **MTL (Mouth To Lung)** :

   - Plage de résistance : 1 ohm à 1,6 ohm (environ)

   - Ces résistances de valeur plus élevée sont adaptées à un tirage où l'utilisateur aspire d'abord la vapeur dans la bouche avant de l'inhaler dans les poumons. Les dispositifs MTL ont souvent une circulation d'air plus restreinte pour simuler la sensation d'une cigarette traditionnelle.

3. **RDL (Restricted Direct Lung)** :

   - Plage de résistance : 0,5 ohm à 1 ohm (environ)

   - Le tirage RDL est un compromis entre le DTL et le MTL, offrant une inhalation directe dans les poumons mais avec une sensation légèrement plus restreinte. Les valeurs de résistance peuvent se situer entre celles du DTL et du MTL.

Cependant, il est important de noter que ces plages de valeurs de résistance sont des indications générales et qu'elles peuvent varier en fonction de la conception du dispositif, des performances du chipset, de la composition de l'e-liquide et des préférences individuelles. Avant d'utiliser une résistance spécifique, il est recommandé de consulter le manuel d'utilisation de votre dispositif ou les spécifications fournies par le fabricant pour obtenir des informations précises sur les résistances compatibles avec chaque mode.

Gardons à l'esprit que même si des généralités existent, chaque cas est unique. Le sevrage du tabac implique une démarche intime très importante et suppose des adaptations nécessairement personnelles.

 "Bonnevapàtoutéàtous"