Première mort liée à la cigarette électronique, qu’en est-il vraiment ?

Publié le : 05/09/2019
Catégories : Actualité générale

Depuis quelques semaines l’information est relayée en masse par les « journaux du net », brut, sans filtre : La cigarette électronique vient de faire son premier mort.

« Premier décès lié à la cigarette électronique »

« Quelle est cette mystérieuse maladie pulmonaire qui touche les vapoteurs ? »

« Cigarette électronique : une première mort annoncée aux états unis »

Ces titres sont tous en première page de Google pour la recherche « cigarette électronique » en cette fin d’été. Comme d’habitude, aucun travail de recherche ou de journalisme, les différents médias ont simplement recopiés en boucle le même article, la même dépêche AFP, la même traduction d’un article américain… Encore une fois l’actualité a été polluée par la masse. C’est un des grands problèmes de l’actualité from Google : Il y a une unique info, un unique article, repris par tous les journaux et cela devient l’unique information qui ressort, comme si la masse faisait la véracité d’une information.

Sauf que, encore une fois, tout est faux… enfin presque…

La mort de ce patient Américain est effectivement liée à l’utilisation d’une cigarette électronique, mais cela n’a rien à voir avec l’utilisation classique que nous faisons de la cigarette électronique. Et surtout il ne faut pas être inquiété par cette actualité, ces titres induisent l’effet inverse que nous devrions avoir après leur lecture. Les vapoteurs qui utilisent leur cigarette électronique normalement n’ont rien à craindre.

Voici l’explication qui semble être pour le moment la plus juste : Des jeunes américains ont utilisé des cigarettes électroniques pour « vapoter » de l’huile de cannabis contenant de la THC. L’huile de cannabis peut se trouver en vente libre dans certains états américains mais il semblerait que celle-ci ai été achetée sur le marché noir. L'huile n’est pas du tout un produit adapté aux cigarettes électroniques et au vapotage: L’huile s’évapore comme le e liquide, passe dans les poumons et en refroidissant retourne à l’état liquide, dans les poumons. C’est très mauvais. C'est ce qui aurait causé cette nouvelle « mystérieuse maladie » et la mort d’un jeune Américain.

On parle de plus de 200 cas de personnes atteintes et la grande majorité reconnait avoir utilisé la cigarette électronique pour vapoter du cannabis.

Nous écrivons au conditionnel car ces informations ne sont pas totalement avérées, mais c’est ce qui semble le plus probable pour le moment.

Une seule chose est certaine : cette mort et ces différents cas ne sont aucunement liés à une utilisation normale d’une cigarette électronique avec du e liquide acheté sur un marché contrôlé comme en France.

Rappelons que la cigarette électronique est en vente depuis plus de 10 ans en France et que cela ne s'est jamais produit alors que ces cas arrivent tous en même temps uniquement aux Etats Unis. Les produits vendus sur le marché Français sont contrôlés, ils doivent faire l'objet d'une déclaration auprès de l'ANSES et ne doivent en aucun cas contenir de l'huile

En attendant les résultats définitifs de l’enquête, quelques jours après la parution de cette nouvelle, les autorités sanitaires américaines recommandent aux vapoteurs et aux jeunes américains en particulier de ne pas utiliser de produits achetés dans la rue et contenant du cannabis...

Ce n’est donc pas la découverte d’une maladie suite à une utilisation régulière d’une cigarette électronique, un effet sur les poumons sur le long terme, comme on peut l’imaginer en lisant ces journaux ou comme on peut le voir avec la cigarette traditionnelle.

Ce n’est pas la preuve de la nocivité de la cigarette électronique après une étude menée sur des années, sur de nombreux cas… cela n’a rien à voir.

C’est simplement un problème (dramatique) lié à une mauvaise utilisation d’un produit. Pour consommer du cannabis…

Ce qui est rageant c’est qu’encore une fois le mal est fait. Le monde a vu ces articles, et, sans se poser plus de question, est convaincu que la cigarette électronique est plus nocive que la cigarette classique, ce qui n’a aucun sens…

Nous souhaitons rappeler ici que la cigarette tue environ un fumeur sur deux. Les résultats de l’étude vont apparaître, une nouvelle fois pour montrer que ce n’est vraiment pas lié à la cigarette électronique, mais ce sera trop tard, car le mal est fait. La cigarette est une des causes de mortalité les plus importantes et la cigarette électronique est un outil formidable pour arrêter de fumer. Les journaux devraient mettre en avant les bienfaits de la cigarette électronique pour sortir du tabac.

Le problème ici vient du modèle économique de ce type de journaux. Ce n’est pas un complot de Big Tobacco ou de Big Farma, simplement un problème de modèle économique : Ces journaux sont rémunérés à la publicité et donc au trafic sur leur site. Plus ils ont de visiteurs, plus ils ont de publicité et de financement. Du coup ils cherchent à avoir un maximum de « clic » sur leurs articles. L’article en soi n’a aucune importance, uniquement le titre compte. C’est le titre qui va faire cliquer les gens sur l’article, quel que soit son contenu.

Et malheureusement le titre « la cigarette électronique fait son premier mort » est plus cliqué que « la cigarette électronique sauve des vies »…

C’est un problème global sur le financement de ce type de journaux sur Internet, la qualité n’est pas importante. Le problème est que ce type de nouvelle empêche les fumeurs de sortir de leur addiction mortelle. La seule solution est que le consommateur, vous, le lecteur, ait un regard critique par rapport à ce qu’il lit. Il faut lire les articles en entier, ne pas se fier uniquement au titre, et se faire sa propre opinons.

Une des autres problématiques que montre cette histoire est le succès que peut avoir la cigarette électronique chez les jeunes. Ce qui est un véritable problème. Le but de la cigarette électronique n’est pas de donner une alternative aux non fumeurs à la cigarette, mais vraiment de faire arrêter les gens de fumer. Il ne faut pas que cela incite les jeunes à débuter pour tomber accros à la nicotine. Bien que cette dernière soit nettement moins nocive, la nicotine est une substance addictive et il ne faut aucunement créer de nouvelles addictions.

La cigarette électronique est donc interdite aux mineurs (comme la cigarette) et ne doit être utilisée QUE par les fumeurs qui souhaitent arrêter.

Partager ce contenu

Catégories du blog

Tous les articles

Articles en relation avec cet article