Ce site est réservé aux fumeurs adultes qui souhaitent arrêter. Il ne faut en aucun cas essayer la cigarette électronique si vous ne fumez pas. en savoir plus

Les e-liquides au macérat de tabac, nec plus ultra pour les primo-vapoteurs ?

Publié le : 27/01/2021
Catégories : Actualité générale , E-liquides , Technique

Commençons par un truisme : la vapoteuse a pour objectif premier de permettre l’arrêt du tabac. Pour y arriver, il est nécessaire de compenser ce qui fait l'addiction au tabac : la nicotine, le geste et le goût. Le problème de la nicotine et du geste est facilement réglé par la vapoteuse. Mais quid du goût ? Les arômes de synthèse dits « classiques » ne sont pas très satisfaisants. Ils ont un goût générique, qui peine à convaincre les fumeurs dépendants. C’est là qu’interviennent les e-liquides au tabac macéré. Plus réaliste – car directement obtenus grâce à la macération des feuilles de tabac –, ces e-liquides encore peu répandus permettent d’obtenir une approximation satisfaisante du goût de la cigarette fumée, la combustion en moins. Le macérat de tabac : solution d’avenir pour les vapoteurs en quête d’un ersatz de tabac ? Réponses dans cet article.

Les origines du macérat de tabac

L’envie de copier le goût du tabac dans les e-liquides est aussi âgée que la vapoteuse elle-même. C’est donc tout naturellement que certains fabricants de e-liquides se sont tournés vers la macération des feuilles de tabac. Pourquoi essayer de copier un arôme, alors qu’il suffit de l’extraire – disaient-ils. La macération est une opération très fréquente, par exemple, pour conserver des cornichons (dans le vinaigre) ou pour préparer du rhum arrangé – pensaient-ils (non, personne ne pensait ça).

Au contraire de la décoction ou de l’infusion, qui implique un liquide bouillant, la macération – ou macérât – consiste en une extraction à froid. Elle se définit comme l’ « opération qui consiste à laisser séjourner un corps solide dans un liquide ou dans un milieu humide, pour extraire certains principes actifs ou nutritifs de ce corps ou pour obtenir une modification de celui-ci; état d'un corps soumis à cette action ». (1).

Mais extraire le goût des feuilles de tabac n’a rien d’enfantin. La palette aromatique des feuilles de tabac est très complexe, et les processus à mobiliser le sont tout autant. Cela explique que jusqu’à récemment, les macérats de tabac n’avaient pas pris. Ce qui, encore aujourd’hui, leur assure une réputation douteuse. Ils sont considérés comme des destructeurs de résistance, aux arômes décevants. Cependant, leur image sera bientôt amenée à évoluer, au vu des dernières percées techniques en la matière.

Les techniques mobilisées pour obtenir un e-liquide au macérat de tabac

Avant même d’en arriver à la macération proprement dite, il faut choisir les parcelles de tabac à exploiter, choisir la variété des feuilles, un mode de séchage et de maturation adéquat et les éventuels « traitements » à leur appliquer, comme l’air chaud. Si on sait depuis très longtemps extraire les arômes de la lavande ou de la fleur d’oranger, ce savoir est en pleine construction pour le tabac. Il faut trouver des méthodes qui soient efficaces pour extraire les terpènes, c’est-à-dire les molécules aromatiques, tout en respectant impérativement les propriétés de la feuille de tabac (résistance aux différents solvants, conditions de température…) (2).

Pour cette extraction, chaque fabricant à sa recette, et celle-ci est définie sur mesure pour chaque variété de tabac. Elle est donc soumise à un secret industriel bien gardé. De manière générale, le schéma reste cependant similaire. Pour obtenir un macérat de tabac, il faut plonger les feuilles dans un liquide froid, ce qui va extraire les composés solubles. Dans le cas des e-liquides aux macérats de tabac, ce liquide, c’est la base neutre de e-liquide (propylène glycol et/ou glycérine végétale). Ainsi, la base s’imprègne peu à peu des odeurs et des saveurs convoitées (3). Le produit obtenu, c’est le but, doit pouvoir satisfaire aux normes Afnor qui encadrent les e-liquides (TeVap cite la norme Afnor XP D90-300-2). Il faut donc ne prendre du tabac que les composants compatibles avec ladite norme, c’est-à-dire ceux de nature aromatique principalement. L’extraction doit être différentielle.

De même, l’obtention d’un macérat de tabac ne signe pas la fin du process. Il faut ensuite effectuer de nombreux filtrages pour débarrasser le macérat obtenu de toutes les impuretés qu’il contient, et effectuer l’assemblage final en fonction des proportions souhaitées. Le mélange final ne contient pas forcément que des extraits de tabac : il est possible d’y adjoindre tout autre macérat, comme par exemple, ceux issus de plantes aromatiques, pour créer des e-liquides sur mesure. Terroir et Vapeur explique ainsi extraire les saveurs de tabacs locaux, mais aussi d’anis étoilé ou de vanille, pour créer ses e-liquides (4). Il est aussi possible ajouter des arômes de synthèses… Mais cela n’aurait aucun sens.

Pésumé du process complet de création d'un e-liquide au macérat de tabac (TeVap)

Résumé du process complet de création d’un e-liquide au macérat de tabac (TeVap)

Un goût tabac « réaliste », qui surpasse celui des arômes de synthèse

Les arômes de synthèse qui tentent de copier le goût du tabac sont, assez paradoxalement, bien plus décevants que pour des saveurs très excentriques comme la tarte aux pommes ou le custard caramel. Ceux-ci pêchent à reproduire un goût de tabac plausible. En cause, l’infinie complexité des arômes et des parfums contenus dans les plantes, qui demanderait de synthétiser des dizaines, ou des centaines de molécules, pour espérer s’en approcher. Pour obtenir un e-liquide à l’arôme de tabac qui soit suffisamment consistant et réaliste pour apporter satisfaction aux adeptes de cette saveur, la meilleure solution reste d’extraire les arômes directement du végétal.

Les e-liquides au macérat de tabac représentent le haut de gamme, le nec plus ultra des e-liquides goût tabac. Leur goût se rapproche fortement de celui du tabac chauffé, qui, déjà, permet d’outrepasser largement les arômes de synthèse. Ils s’adressent en particulier aux déçus des saveurs « classiques », aux nostalgiques de la clope, aux primo-accédants à la vapoteuse qui veulent un « goût Malboro ». Ce n’est pas un type d’e-liquide qui séduira – et tant mieux – les personnes qui n’ont pas d’historique avec la cigarette. Cependant, cette quête d’un goût tabac toujours plus réaliste, si elle peut favoriser l'accession à la vape des ex-fumeurs, pourrait aussi s’avérer être un frein au deuil du tabac chez les vapoteurs. À surveiller de près.

Quelles précautions d’usage pour vapoter ces e-liquides au macérat de tabac ?

Pendant longtemps, ces e-liquides aux macérats ont souffert de leur tendance à littéralement encrasser (euphémisme) les résistances. En réalité, on peut plutôt parler d’annihilation en deux jours. En cause : une volatilité moindre des molécules extraites, comparativement aux molécules de synthèse. Mais certaines percées récentes dans le domaine de la création de macérat de tabac, permises par les recherches et développements de certains fabricants précurseurs, comme Terroir et Vapeur, ont permis de limiter substantiellement ce problème d’encrassement des résistances (5). Il faudra tout de même la changer assez régulièrement.

Surtout, pour vivre une bonne expérience de vape avec ces e-liquides un peu particuliers, il faut respecter certaines précautions d’usage. En particulier, il faut adopter une faible puissance, de l’ordre de 25 à 30 watts maximum, en utilisant des résistances adaptées, de préférence supérieures à 1 ohm. Dans le même esprit et pour profiter des saveurs, il est préférable de vapoter en inhalation indirecte. Finalement, les conseils d’utilisation ressemblent aux e-liquides contenant des sels de nicotine.

Conclusion

Des défauts gommés avec le temps font des e-liquides au macérat de tabac un choix très recommandable pour les aficionados du goût du tabac, en particulier les primo-accédants à la vapoteuse. Pour autant, malgré l’avancée majeure que représentent les macérats de tabac en termes de restitution du goût, ils seront tout de même un peu déçus : l'expérience procurée par la cigarette provient, en grande partie, de la combustion. Leur prix un peu plus élevé peut aussi représenter un frein à l’achat.

Pourquoi ne pas vous faire votre propre avis ? les e-liquides TeVap seront bientôt disponibles sur IClope ! Pour l’heure, retrouvez-les dans les boutiques et sur le site de La Vaporeuse.

(1) https://www.cnrtl.fr/definition/mac%C3%A9ration

(2) https://danyvape.com/sur-la-route-des-macerats/

(3) https://www.info-ecigarette.com/eliquides-quest-ce-quun-liquide-au-macerat/

(4) https://www.youtube.com/watch?v=EHANMpoX9sg&feature=emb_logo

(5) https://www.tevap.fr/

 

Partager ce contenu

Catégories du blog

Tous les articles