Fort crépitement, liquide qui gicle par le drip tip de l'ego aio... que faire ?

← Retour à toutes les actus

Cet article est valable pour toutes les cigarettes électroniques AIO de chez Joyetech utilisants les résistances de l'eGo AIO. Cela concerne donc également la ego AIO Pro, Pro C, ego AIO box ou la ego AIO D22 XL. 

Fort crépitement, liquide qui gicle par le drip tip de l'ego aio... que faire ?

Il y a quelques mois est apparu dans le monde de la vape une petite cigarette électronique qui a légèrement redéfini le marché. Cette e-cig, c'est l'eGo AIO de chez Joyetech.

Simple à utiliser, ergonomique, garantie anti-fuite et remonté de liquide, suffisamment efficace et polyvalente avec son panel de résistances BF SS316, peu onéreuse, cette petite cigarette électronique a séduit pas mal de monde. Nous les premiers. Il faut avouer qu'elle est facile à conseiller et qu'on se trompe rarement en la proposant.

Sans surprise, les premières semaines de ventes et le taux de clients satisfaits se sont montrés très concluants mais nous avons commencé à avoir quelques mécontents.

En cause : Un goût de brûlé désagréable avec les résistances neuves. Nous avons d'abord répondu au cas par cas à ce problème puis rapidement décidé de dédier un petit article à ce sujet affectait pas mal d'utilisateurs.

On l'oublie souvent mais il est important d'amorcer chaque nouvelle résistance sous peine de subir un dry hit. Pour rappel, un dry hit est un fort goût de brûlé qui se produit lorsque le e-liquide n'est pas bien acheminé à la résistance et son coton. Il faut donc, lorsque l'on utilise une résistance neuve l'imbiber de quelques gouttes de liquide, l'insérer normalement dans son clearo (avec du liquide), puis attendre quelques minutes avant une première utilisation.Fort crépitement, liquide qui gicle par le drip tip de l'ego aio... que faire ?

Problème résolu.

Sauf que la résolution de ce problème en engendre (de temps en temps) un autre... En effet, certains d'entre vous nous ont contacté pour nous signaler que leur eGo AIO était inutilisable. En cause ? De forts crépitements de la résistance et de petites projections de liquide par le drip tip. Des gouttes de e-liquide en bouche, ce n'est déjà pas très agréable. Mais lorsque ce liquide est brûlant, il devient impossible de porter sa cigarette électronique en toute confiance à ses lèvres.

Ce problème vient donc, lorsqu'il se produit, de l'amorçage de la résistance. En effet, il arrive parfois que la résistance soit suralimentée en jus, un petit surplus de liquide reste alors dans le corps de la résistance et s'ensuivent ces crépitements et jaillissement de gouttelette brûlantes.

Pour résoudre ce problème et en finir avec vos petits tracas d'eGo AIO, il suffit de secouer votre cigarette électronique. Oui, oui, vous lisez bien. En secouant votre e-cig (comme vous secoueriez un thermomètre ou comme si vous lanciez une balle de baseball), vous évacuez ce petit surplus de liquide de la résistance et c'en est fini des crépitements et projections de liquides.
Fort crépitement, liquide qui gicle par le drip tip de l'ego aio... que faire ?
Il faudra simplement nettoyer un peu votre drip tip après cette manipulation. 

Problème résolu.


Vous pouvez à présent utiliser votre eGo AIO en toute tranquillité.Testé et approuvé !

Cet article est valable pour toutes les cigarettes électroniques AIO de chez Joyetech utilisants les résistances de l'eGo AIO. Cela concerne donc également la ego AIO Pro, Pro C, ego AIO box ou la ego AIO D22 XL. 

Bonne vape à toutes et à tous.