Comment choisir le taux de nicotine de son e-liquide ?

Le premier achat d’une cigarette électronique n’est pas quelque chose d’évident. Il faut d’abord choisir son modèle de e-cigarette, puis un parfum/arôme de liquide, puis un taux de nicotine pour ce e-liquide.

Les fabricants de cigarettes électroniques fabriquent de nouveaux produits très régulièrement, tant en types de matériels qu’en saveurs de e-liquides. C’est une excellente chose quand on est vapoteur averti, mais face à une offre pléthorique en constant renouvellement, un “bon choix” peut devenir très compliqué lors d’un premier achat.

Choisir la vape pour quitter le tabac suppose donc un choix multiple et simultané de différents éléments qui sont: la “box” (la boîte à pile), le clearomiseur (le réservoir) et le e-liquide aromatisé.

Il sera principalement question de ce dernier, et notamment de sa ”teneur en nicotine”, clé essentielle et incontournable d’un sevrage facilité, réel, agréable et durable.

Quel taux de nicotine dois-je utiliser dans ma cigarette électronique ?

Tout d’abord et c’est le plus important, il faut savoir que la nicotine employée dans la Vape n’est pas toxique. Elle est de type pharmaceutique, c’est exactement la même que celle des patchs ou des nicorettes. Et heureuse coïncidence, il se trouve que c’est la seule substance présente dans le tabac fumé qui est …inoffensive. Pour s’en convaincre et supprimer d’éventuels doutes légitimes, il suffit de se poser la question suivante: “Les pharmaciens prendraient-ils officiellement le risque de nous vendre des substituts contenant un produit cancérigène …?”

La réponse étant NON, la conclusion est donc: pas d’inquiétude.

Toutes les marques de e-liquides du commerce sont proposées avec des taux variés de nicotine.

Mais tout d’abord, le “taux de nicotine”, c’est quoi?

C’est la proportion de nicotine contenue dans un volume de liquide donné. Elle sera déterminée et standardisée par un nombre de milligrammes contenus dans UN millilitre (mg/ml).

Et suivant les marques de liquides, ce taux/pourcentage pourra varier entre “0 milligrammes” et “20 milligrammes” par millilitre. En règle générale (et par simplification), les fabricants peuvent proposer jusqu’à 4 (voire 5) taux différents pour une même marque de liquide.

Sans nicotine : 0 mg/ml

Nicotine faible : 3 à 6 mg/ml

Nicotine moyenne : 9 à 12 mg/ml

Nicotine forte : 16, 18 ou 20 mg/ml

On parlera donc de taux ou teneur en nicotine pour déterminer la force d’un liquide. Un liquide en “6 mg” signifiera que chaque millilitre contiendra 6 milligrammes de nicotine. Par conséquent, un flacon de 10 millilitres contiendra 60 milligrammes de nicotine.

Pour un vapoteur, le “taux” de nicotine est un paramètre doublement important, et conditionnera la réussite de son sevrage dans les meilleures conditions. D’une part, le pourcentage de nicotine participera à satisfaire le manque créé par l’addiction au tabac, et d’autre part, il aura un impact déterminant sur ce qu’on appelle le “HIT”.

Le “HIT”, c’est quoi ?

Déjà abordé dans l’article ”COMMENT CHOISIR LE TAUX DE PG/VG DE SON E-LIQUIDE?”, le “HIT” est l’abréviation anglaise de “HIt Throat” décrivant cette sensation de “gratouillis” dans l’arrière gorge qui déclenche une mini contraction involontaire du pharynx. Ce “gratouillis” est provoqué habituellement par le tabac et les fumeurs y sont très sensibles car il participe pour une grande part au plaisir de fumer.

Dans la vape, ce “HIT” est provoqué par bien-sûr le PG (propylène glycol) constituant une des bases de nos liquides, mais aussi et surtout par la nicotine qui y est ajoutée. Au contraire d’une simple vapeur produite par une casserole d’eau bouillante, celle produite par nos vapoteuses est “boostée par cette nicotine qui lui donne un volume, une consistance, une “présence” qui rappelle la fumée de cigarette et le plaisir qu’elle procure. On aspire “quelque chose” qui provoque un effet immédiat similaire à celui du tabac fumé, effet recherché par le vapoteur lors du passage de la vapeur en bouche puis dans l’arrière-gorge. C’est le tout premier effet concret ressenti dès la première bouffée.

Et cet effet (HIT) dépend principalement de la concentration de nicotine dans nos liquides.

Comme précisé plus haut, ce taux peut varier entre 0 et 20 mg par millilitre (le maximum autorisé en Europe).

En conséquence, plus le taux sera élevé, plus le HIT sera puissant, et inversement.

Et la puissance de ce HIT sera ressentie différemment pour chacun de nous. Il dépendra bien-sûr et avant tout du taux de nicotine du liquide vapoté, mais également (dans une moindre mesure) de son pourcentage en propylène glycol et du type d’arôme choisi.

Pour certains vapoteurs, un faible taux de nicotine sera suffisant (3, 6 ou 9 mg/ml), pour d’autres, le HIT n’apparaîtra qu’à partir d’un taux de 12, 15 voire 18 mg/ml. Il n’existe pas de “critère standard” dans ce domaine parce que les ressentis sont personnels et que nous sommes tous différents.

Il faut savoir également que la nicotine, comme le propylène glycol, est un “exhausteur de goût”, il renforce le rendu des arômes. Pour un même liquide aromatisé, son goût sera plus fortement ressenti s‘il contient de la nicotine.

En cas de premier achat

Aujourd’hui, la diversité en matériels et liquides est si importante qu’un vapoteur débutant ou peu expérimenté pourra se sentir très embarrassé lors de son premier achat.

C’est pourquoi un passage en boutique spécialisée sera le meilleur moyen de se faire conseiller pour son taux de nicotine. Le passé tabagique, le nombre de cigarettes quotidiennes ainsi que leurs différents types (industrielles ou roulées) seront des critères très utiles au vendeur qui sera en mesure de vous proposer le taux adéquat.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer en boutique pour tester, nous sommes joignables au 05 31 60 68 67 du lundi au vendredi, ainsi que par mail et tchat, là pour vous conseiller à la fois sur votre taux de nicotine et sur le matériel adapté.

En fonction de votre passé tabagique, un taux de nicotine pourra par exemple être déterminé de la façon suivante :

 - A moins de 5 cigarettes par jour, ce taux de nicotine sera de 6 mg/ml.

 - Entre 5 et 15 cigarettes par jour, il sera de 12 mg/ml.

 - A plus de 15 cigarettes par jour, il pourra se monter à 16, 18 ou 20 mg/ml.

Pour débuter le vapotage dans de bonnes conditions, il est communément conseillé de choisir le taux le plus haut que vous puissiez supporter sans tousser.

Il sera toujours temps de le baisser par la suite.

Une fois que vous aurez choisi votre taux en nicotine (choix qui pourra être provisoire), vous aurez tout loisir les jours suivants de tester votre liquide, et de valider ou pas votre décision. Et le meilleur indicateur étant vous-même, il vous sera facile de vérifier le bien-fondé de votre choix en fonction de votre consommation de liquide.

Si vous vapotez sans problème une fiole de 10 ml (voire davantage) dans la journée et que vous fumez encore quelques cigarettes, votre taux de nicotine aura été choisi trop bas. Il sera nécessaire de l’augmenter progressivement en passant par exemple  de 6 à 8 mg, ou de 8 à 12 mg.

Si, en revanche, vous toussez systématiquement quand vous vapotez et/ou avez des maux de tête inhabituels en ne vapotant que 1 à 2 millilitres par jour, vous aurez probablement choisi un taux inadapté et supérieur à vos besoins. Il vous faudra alors baisser votre taux en passant par exemple de 12 à 8 mg, ou de 8 à 6 mg.

Le meilleur “réglage” de votre taux nicotinique sera celui qui vous fera oublier la  cigarette sans déclencher une toux ou un mal de tête inhabituel.

Le E-liquide sans nicotine

Vapoter à “0” nicotine est un cas particulier.

Sans nicotine, même si notre liquide contient du propylène glycol, le “gratouillis" en arrière-gorge est quasi inexistant et ce “HIT” indispensable à notre plaisir disparaît. Il reste juste l’impression d’inhaler de l’air … simplement parfumé. Il arrive même que certains vapoteurs vapent aussi sans arôme.

Il est bien évidemment déconseillé aux primo-vapoteurs (vapoteurs débutants) de tenter cette expérience dans l’optique d’un sevrage réel et durable. Le “manque” est médicalement inconscient et cumulatif, et provoque des rechutes désastreuses après quelque semaines ou quelques mois. Et c’est d’autant plus absurde quand on sait que la nicotine Vape est parfaitement inoffensive.

Promo
5,42 €
(2 avis)
3,52 €

Un certain nombre de “vapoteurs à 0” ont échoué dans leur tentative et se sont convaincus, à tort, que la vapoteuse était inefficace ou “n’était pas pour eux”, et c’est fort regrettable.

L’objectif premier du vapotage est un sevrage réel et durable du tabac fumé, et la nicotine est notre meilleure amie pour nous aider à y parvenir dans le plaisir. Il est tout à fait possible ensuite d’en baisser le taux quand on s’aperçoit qu’on vape moins, pour éventuellement finir au taux “0” après quelques mois ou quelques années. Et rien de médical ou de scientifique ne nous empêchera ensuite de continuer à vaper pour conserver le “geste”.

Ce mode de vapotage concernera plutôt les vapoteurs définitivement sevrés du tabac, qui ne sont plus dépendants à la nicotine mais qui aimeront cependant conserver ce geste.

En conclusion, plus votre taux de nicotine sera élevé (en restant supportable), plus vous aurez de chances de vous sevrer du tabac dans de bonnes conditions, et moins vous consommerez de liquide.

Le but premier reste l’abandon réel et durable du tabac, et le vapotage avec nicotine est l’un des substituts les plus efficaces connus à ce jour

"Salutatoutéàtous"