Passer au e liquide sans nicotine: le graal

← Retour à toutes les actus

Le but de la cigarette électronique est simplement d’arrêter de fumer et elle s’adresse uniquement aux fumeurs.Passer au e liquide sans nicotine: le graal

Pour certains (comme pour moi) le passage de la cigarette à la cigarette électronique s’est fait assez simplement.

J’étais un gros fumeur de Marlboro rouge et, du jour au lendemain, j’ai énormément diminué mon nombre de cigarettes par jour, puis je ne fumais plus qu’en soirée, puis j’ai complétement arrêté. Je suis aujourd’hui uniquement à la cigarette électronique, et cela s’est passé sans trop de soucis.

J’ai donc réussi ma première étape, celle d’arrêter de fumer. Ce qui est une très bonne chose, je suis un peu moins inquiet pour mon avenir et ma santé.

Ceci dit, je reste très dépendant au geste et surtout à la nicotine. Bien qu’ayant complétement arrêté de fumer, je vapote, et je vapote tout de même pas mal…

Certains vapoteurs qui sont passés intégralement à la cigarette électronique ne cherchent pas nécessairement à arrêter le vapotage. Cela devient un nouveau plaisir bien moins nocif que le précèdent et ils sont heureux de continuer. Ils deviennent des passionnés, ils testent le nouveau matériel, fabriquent leur liquides…

Pour ma part mon but n’est pas de rester à la cigarette électronique. Comme de nombreux vapoteurs je cherche aujourd’hui à l'arrêter totalement. J’ai remplacé une addiction mortelle par une addiction beaucoup moins nocive, mais le but final est de supprimer complétement cette addiction car je n’aime pas les addictions…

La deuxième étape de l’arrêt du tabac est donc l’arrêt de la cigarette électronique.

Pour se faire il faut diminuer son addiction à la nicotine et la méthode classique que tout le monde suit est de diminuer petit à petit le taux de nicotine du e liquide que l’on utilise.

Comme pour moi, la majorité des vapoteurs commencent la cigarette électronique avec des e liquides contenant 16 ou 18 mg de nicotine par ml, puis en quelques mois ils passent à 10 ou 12, puis quelques mois encore pour arriver à 6 mg/ml.

Ce passage de 18 mg à 6 mg se fait en général naturellement et assez facilement. Il m’est impossible aujourd’hui de vapoter un liquide à plus de 6 mg, je trouve cela beaucoup trop fort, cela me fait tousser. Je suis passé à 6 et je ne remonterai pas.

J’ai donc très bien réussi et sans aucun souci, simplement avec un peu de temps, l’arrêt total de la cigarette puis le passage de 18 mg/ml de nicotine à 6 mg/ml.

Mais c’est la dernière étape qui est la plus compliquée : le passage de 6 mg/ml à un liquide ne contenant pas de nicotine du tout. Le graal, l’arrêt total de la dépendance à la nicotine…

Ce passage est compliqué pour 2 raisons :

Le Hit : C’est la nicotine qui est responsable de ce qu’on appelle le HIT, ce grattement dans la gorge lorsque que l’on aspire la fumée, ce que recherchent les fumeurs et vapoteurs.

Et sans nicotine il n’y a plus de Hit, on a l’impression de fumer de l’air, cela ne fonctionne pas…  

La dépendance : Nous sommes (certains plus que d’autres) dépendants à la nicotine et l’on ressent un manque lorsque nous passons de 6 mg à 0, un agacement, un souci, nous avons l’impression qu’il se passe quelque chose… Peut-être que c’est dans la tête, peut-être pas mais en tout cas il se passe bien quelque chose lorsque l’on arrête la nicotine.

J’ai moi-même fait plusieurs essais peu concluants, j’ai tenu maximum 3 jours en zéro nicotine avant de repasser au 6.

Nous ne pouvons pas jouer sur la deuxième cause mais je peux supposer aujourd’hui que la première cause, le Hit, est peut-être la plus importante. Si l’on arrive à simuler l’effet de la nicotine, peut être que cela comblera le manque, effet placébo ou autre, je suis plutôt confiant.

L’idée pour passer à un liquide à 0 mg serait donc de simuler le Hit sans utiliser de nicotine.

Ceci était impossible au départ, on voyait clairement la différence entre un liquide sans nicotine ou en contenant un peu. Mais avec l’évolution du matériel, ce qui était à l’époque inaccessible le devient peut être.

Je vous écris donc cet article pour ma 5 ème tentative du passage en no nicotine. Mais ce coup-ci je suis un peu plus confiant, car pour la première fois j’utilise un matériel vraiment différent : un matériel utilisant le subohm.

J’avais déjà essayé ce passage avec plusieurs produits comme la classique evod au départ, puis la istick 20 W ou la eGrip.  Peu concluant.

Le subohm, cela signifie l’utilisation de cigarettes électroniques ou les résistances sont bien plus faibles (valeur inférieure à 1 ohm). On voit désormais apparaitre des clearomiseurs avec des résistances de 0,5 ohm et moins.

Ces faibles résistances font en sorte que vous pouvez vapoter à des puissances (wattage) bien plus fortes qu’aux débuts de la cigarette électronique. Le liquide chauffe donc plus fort et plus vite, cela fait plus de vapeur et le HIT est bien plus puissant.

Entre autre, en exemple de ce type de clearomiseurs, nous avons le mélo de chez eleaf, avec sa résistance de 0,5 ohm, compatible avec la iStick 30 W du même fabricant.

J’ai donc essayé ce matin ce nouveau clearomiseur, le mélo, avec mon liquide habituel contenant 6 mg de nicotine par ml.

Et là incroyable : impossible de vapoter. Je trouve cela beaucoup trop fort, Hit beaucoup trop puissant.

D’où l’idée qui me passe en tête : Est-ce que j’ai enfin trouvé la solution, le matériel qui va me permettre de passer à zéro nicotine ?

Assez excité par cette nouvelle, j’ai décidé d’en faire un petit article et de vous faire part de mon expérience, ma nouvelle tentative d’arrêt de la cigarette électronique. 

Le but est clairement de passer une nouvelle étape : la non dépendance à la nicotine.

J’ai déjà arrêté de fumer pour devenir un « vapoteur », je cherche aujourd’hui à arrêter le vapotage pour la liberté complète.

Si le passage sans nicotine fonctionne ce coup-ci, je pense que le passage sans cigarette électronique sera bien plus simple d’ici 1 ou 2 mois. Car si j’arrive à vapoter sans nicotine du tout, je ne serai alors clairement plus dépendant à la nicotine et il n’y aura plus qu’un problème de gestuelle à régler, ce qui devrait être plus simple.

Une fois le e liquide sans nicotine validé, il suffira d’arrêter complétement la cigarette électronique et de fermer boutique.

Ce n’est que le premier jour, je ne m’emballe pas mais cela semble plus prometteur que mes précédentes tentatives.

Si cela fonctionne, on pourra enfin faire un article sur « comment arrêter de fumer en 1 an ».

L’idée sera la suivante :

- Commencer avec une cigarette électronique ressemblant assez à une vraie de type eVod/eGo/eRoll et un taux de nicotine élevé, 18 mg/ml. Il faut je pense commencer avec une cigarette électronique discrète et légère au départ, pour que cela vous rappelle clairement la cigarette, pas un énorme engin dès le début

- Diminuer petit à petit la cigarette en utilisant votre cigarette électronique, en utilisant les 2, puis arrêter complètement la cigarette. 

- Passer à une cigarette électronique plus complexe, plus performante plus puissante avec un bon clearomiseur. Comme une box iStick ou autre

- Diminuer petit à petit le taux de nicotine jusqu’à 6 mg, en passant de 18 à 12, puis de 12 à 6 en 3 ou 4 mois

- Passer à une cigarette électronique permettant le Subohm comme la iStick 30 W + mélo

- Passer à un e liquide sans nicotine.

Je ne connais pas encore la suite mais cela devrait être d’arrêter complétement la cigarette électronique.

Je vais passer ma première journée sans nicotine et je vous ferai part de mon avancement rapidement.

En attendant Bonne Vape à tous ! 

Au passage, voici les clearomiseurs permettant le subohm, attention il faut utiliser une batterie compatible pour les faire fonctionner, ils ne fonctionnent pas avec les batteries standards.

En clearomiseurs nous avons par exemple le mélo de chez eleaf ou le subtank de chez kanger. Egalement les clearomiseurs reconstructibles, comme le Lémo 2 de chez eleaf, le kayfun…

En batterie nous pouvons proposer la iStick 30 W ou la iStick 50 W.

Le kit le plus simple, celui sur lequel je me lance aujourd’hui : le kit Mélo + iStick 30 W. 

Et vous avez vous réussi à passer en "no nicotine" et comment avez vous fait? 


EDIT
: bon au final je me suis un peu enflamé avec la rédaction de cet article... Je n'ai tenu que 3 jours sans nicotine... le passage est vraiment compliqué en fait. 
Je suis maintenant à 3 mg/ml avec du DIY mais le passage à 0 est vraiment le plus délicat, mais cela va venir! Le subohm rèste une trè bonne manière de baisser drastiquement son taux de nicoctine mais cela ne simmule pas encore assez le HIT en no nicotine.