Les geants du tabac vont-ils recuperer le marche de la cigarette electronique?

← Retour à toutes les actus

Une nouvelle info sur l’intérêt que portent les « cigarettiers » à la nouvelle cigarette électronique : La société Dragonite International Limited créé par le désormais célèbre Hon Lik (pharmacien chinois revendiquant l’invention de la cigarette électronique) est sur le point de signer un contrat de 56 millions d’euros avec le géant Imperial Tobacco, un des leaders dans l’industrie du Tabac.Les geants du tabac vont-ils recuperer le marche de la cigarette electronique?

Ce contrat a pour but de racheter les brevets de Hon Lik et de commercialiser des cigarettes électroniques tout en attaquant les « copieurs » chinois qui produisent aujourd’hui la majorité des cigarettes électroniques.

Deux choses marrantes dans ce partenariat : Une industrie chinoise se plaignant d’être victime de vol de brevet ! Mais nous ne rentrerons pas dans ce débat !Mais surtout un des leaders du marché de la cigarette qui se lance désormais dans la cigarette électronique…

C’était à prévoir mais c’est assez surprenant suite à la désinformation sur le produit que les fabricants de cigarettes font depuis quelque temps ! Au départ ils n’y croyaient pas, ensuite voyant que le produit plaisait, ils ont commencé une grande campagne pour « liquider » la cigarette électronique ou la rendre interdite et en vente uniquement en pharmacie.

Aujourd’hui, suite à une première baisse du marché de la cigarette depuis 10 ans en grande partie due à la cigarette électronique et le nouveau vote du parlement Européen la laissant en vente libre, les « cigarettiers » sentent le vent tourner et veulent leur part du gâteau.

Donc après avoir expliqué à tout le monde que cela ne fonctionnait pas, que c’était un gadget, les fabricants de cigarettes sont désormais à la recherche de brevets pour conquérir le marché !

Certains pourront dire que Imperial Tobacco se rachète une conscience : nous pouvons rappeler que c’est l’une des rares entreprises au monde qui tue 1 de ses clients sur 2… Mais bon… Le marché de la cigarette électronique est énorme et ils veulent le récupérer intégralement, c’est uniquement une histoire d’argent.

Donc ça y est, un nouvel acteur est en train de rentrer dans le monde de l’iClope, les géants de l’industrie du tabac.

En écoutant les médias et notamment l’émission « C dans l’air » du 9 octobre à la télévision, nous constatons que tout le monde s’accorde à dire que bientôt seule l’industrie du tabac sera propriétaire de marques de cigarettes électroniques. Cela est probable, ce n’est pas la première boutique qui se fait racheter par un fabricant de cigarette. On connait déjà la « Markten » de Philip Morris ou « Intellicig » de British American Tobacco et bien d’autres.

Mais ce n’est pas évident : Si le marché de la cigarette électronique reste en vente libre, pas de raison que les fabricants de e liquides français soient rachetés pas des grands groupes sans scrupules, si les vapoteurs tiennent bon, cela peut toujours fonctionner en l’état actuel.

Il y a déjà plus de 1,5 millions d’utilisateurs de cigarettes électroniques en France et nous ne sommes pas sûrs que tous soient intéressés de délaisser les produits qu’ils connaissent bien aujourd’hui par une nouvelle marque détenue par Imperial Tobacco… Un appel en passant à l’équipe de Vincent dans les Vapes : Ne vous faites pas racheter !!

Sur les liquides, rien n’est moins certain mais sur les cigarettes (sur les machines) c’est un peu plus compliqué : Il n’existe pas d’industrie aujourd’hui en France de cigarettes électroniques, uniquement de e liquide. Et que se passera-t-il si Imperial Tobacco gagne la guerre juridique sur les brevets que le groupe va nécessairement lancer ? Il se peut que seul Imperial Tobacco soit autorisé à fabriquer les cigarettes électroniques… C’est inquiétant sur le plan des nouveautés provenant de la multitude de fabricants aujourd’hui et de la concurrence… Mais cela est peu probable en raison de l’énormité du marché. Il devrait y avoir des royalties mais là encore cela va limiter la concurrence et augmenter les prix. En tout cas cela ressemble à un joli coup de Imperial Tobacco qui a bien pris son temps avant de se lancer !

Jusqu’à aujourd’hui les fabricants de cigarettes ont été très mauvais : sans vouloir cracher sur la concurrence, les cigarettes électroniques créées par les « cigarettiers » sont complètement dépassées avant même de sortir, ils utilisent toujours les vieux systèmes de cartouches à bourre, avec la plupart du temps des produits jetables… Mais avec ce partenariat et la participation de Hon Lik, nous arriverons peut être bientôt à une véritable cigarette électronique faite par un « cigarettier »…

Donc est-ce la fin du marché de la cigarette électronique indépendant comme nous le connaissons et le début du monopole des fabricants de cigarettes ? Rien n’est moins sûr mais c’est intéressant de suivre l’évolution !

En attendant, bonne iClope à tous !