Le probleme de la qualite des e liquides

← Retour à toutes les actus

Bon c’est formidable, la cigarette électronique ne sera pas considérée comme un médicament, c’est chose faite !

Le probleme de la qualite des e liquides

Revenons par contre sur les raisons pour lesquelles la question a été posée : Il y a bien sûr de nombreuses raisons liées aux lobbys divers et aux groupes faisant pression pour récupérer le marché comme nous l’avons vu ici : la cigarette électronique ne doit pas être considérée comme un médicament

Mais nous allons maintenant parler de raisons plus sérieuses par rapport aux problèmes que peut poser la libre commercialisation de la cigarette électronique et notamment du e-liquide.

Le problème avec la vente libre, c’est que l’on peut trouver tout et n’importe quoi sur le marché. N’importe qui peut aujourd’hui se dire « fabriquant de e liquides » et commercialiser son produit fabriqué dans sa baignoire…

Nous ne sommes pas du tout contre l’artisanat mais il faut quand même faire un peu attention ici. Le problème est moindre pour les fabricants de cigarettes électroniques (les fabricants de la machine) car d’une part, c’est une industrie beaucoup plus lourde et que d’autre part il ne peut y avoir de réels problèmes sanitaires provenant de la fabrication de la machine. On peut en débattre mais c’est bien moins important que les problèmes que l’on pourrait rencontrer avec les e liquides.

Ce souci a été relevé par l’article de 60 millions de consommateurs récemment. Nous sommes majoritairement contre la plupart des choses qui ont été dites dans cet article mais il ne faut pas tout jeter non plus et la question de la composition du e liquide, de sa provenance, de son étiquetage est légitime. Ils font remarquer que certaines marques de e liquide ne disent pas exactement ce qu’il y a dedans, ou donnent de mauvaises informations ou carrément n’en parlent pas du tout…

Il faut alors faire attention à ce que l’on fume car c’est vraiment le e liquide qui est le composant le plus important de la cigarette électronique. 

C’est le e liquide que nous inhalons, qui fait de la fumée, qui donne le goût et surtout qui procure la nicotine.

Alors comment savoir si le liquide que vous avez acheté est de qualité ?

Déjà nous vous conseillons de bien regarder les étiquettes sur les flacons contenants les liquides.

Il faut que la majorité des informations importantes soient mentionnées et vous devez connaitre les données suivantes :

- Taux de PG (propylène Glycol)

- Taux de VG (Glycérine végétale)

- Arôme, Alcool, eau

- Taux de nicotine

- Date de péremption

- Nom et adresse du fabriquant

Ces 6 informations sont les plus importantes et méfiez-vous si elles n'apparaissent pas sur vos flacons.

Après il doit nécessairement mentionner les interdictions comme : « Produit interdit aux femmes enceintes et aux personnes ayant des problèmes cardiovasculaires… » Et la fameuse tête de mort pour les produits contenant de la nicotine.

Nous recevons d’ailleurs beaucoup de questions sur le pourquoi de cette tête de mort et voici donc la réponse : Ceci est dû au fait que la nicotine est considérée comme une produit très nocif et les fabricants de E-liquide doivent donc appliquer le marquage T+ (Très toxique). C'est la nicotine et non les autres produits du liquide qui sont considérés par ce marquage. En effet, la nicotine à forte dose est un produit très toxique et c'est dangereux de boire le contenu d'un flacon de E-liquide... Sur les flacons de e liquide sans nicotine, il n'y a pas de tête de mort. Pour information la nicotine est dangereuse à forte dose mais aucunement avec la dose contenue dans les flacons de liquides, c’est juste une réglementation.

Il faut donc que toutes ces informations soient présentes sur un flacon de liquide, c’est la législation. Après certaines marques comme « Vincent dans les Vapes » et ses arômes naturels proposent même de mettre sur le flacon un numéro de lot que l’on peut faire contrôler par des laboratoires…

En général, si toutes les infos sont présentes, le liquide devrait être correct.

Mais malheureusement il peut également y avoir des faux avec de fausses étiquettes ou des mélanges faits dans des flacons d’origine. Le mieux pour être sûr de la composition d’un e liquide est d’envoyer un échantillon de votre flacon dans un laboratoire pour une analyse et de recommander ensuite chez le même fournisseur si les résultats sont concluant… Mais bien évidemment ce n’est que très peu envisageable…

Il faut donc vérifier les étiquettes mais aussi se baser sur des marques connues. La fabrication française est un vrai gage de qualité pour les liquides. C’est assez compliqué en France de faire n’importe quoi dans ce domaine. Nous sommes dans un pays qui adore la réglementation, les contrôles… C’est parfois très contraignant mais cela permet aussi souvent de développer de la qualité.

Bien que la réglementation ne soit pas encore clairement définie sur le sujet, plusieurs « laboratoires » français proposent des e liquides de qualité testés, vérifiés et contrôlés par des instituts indépendants. Les deux fournisseurs les plus sérieux en liquide aujourd’hui sont Alphaliquide et VDLV (Vincent dans les Vapes). Sachant que le marché de la cigarette électronique allait se développer, et étant les premiers acteurs de la fabrication de liquides, ils ont déjà pris pas mal d’avance sur la réglementation en rajoutant de nombreuses contraintes de qualité sur la fabrication et le contrôle. Le mode de fabrication et de contrôle de Vincent dans les Vapes devrait même servir d’exemple pour la réglementation à venir !

Donc pour être sûr de savoir ce que l’on fume et avoir de la qualité, il vaut mieux se rabattre sur des e liquides connus et des entreprises sérieuses.

Il faut faire attention aux liquides sans marques ou de provenance asiatique. Nous n’avons rien contre l’industrie chinoise mais il peut sortir de là bas de très bons comme de très mauvais produits et les contrôles sont beaucoup moins poussés qu’en France pour ce genre de produits.

Suite au vote pour le libre commerce de la cigarette électronique, nous pensons qu’il est tout de même nécessaire de mettre en place une certaine réglementation sur les produits pour protéger les utilisateurs.

Mais ne vous inquiétez pas, la plupart des produits actuellement commercialisés en France sont de grande qualité et il sera très facile de les mettre aux normes lorsque la réglementation sera là. Le marché de la cigarette électronique s’est complètement organisé de lui-même en France avec des gens sérieux et mobilisés comme nous avons pu le voir lors des diverses manifestations.

Le marché s’est développé aujourd’hui sans l’aide de l’Etat mais surtout sans la présence de grands groupes. Nous sommes d’ailleurs assez étonnés et presque fiers de la qualité des professionnels Français de la cigarette électronique. Le marché est déjà plutôt bien organisé, des associations sérieuses comme l’AIDUCE ont vu le jour et c’est très difficile de faire n’importe quoi aujourd’hui en France avec le grand nombre de forums ou blogs sur Internet qui dénoncent presque instantanément les abus.

Il faut savoir qu’arrêter de fumer est une chose sérieuse. Puisque la majorité des grands groupes n’avaient pas vu la cigarette électronique venir, le marché s’est entièrement développé avec des gens convaincus, des personnes qui ont arrêtées de fumer grâce à ça. Aujourd’hui nous pouvons en trouver, tout le monde essaye de prendre sa part du gâteau mais ils ne commercialisent en grande majorité que des e liquides connus et donc de qualité car fabriqués par les gens sérieux du départ.

La majorité des produits disponibles en France sont donc de qualité. Nous visitions régulièrement les laboratoires de production de liquides et nous pouvons vous garantir que c’est très très bien fait !

Donc si vous avez des doutes, consommez Français !

Si vous avez encore des doutes, vous pouvez désormais également fabriquer vos propre e liquides en utilisant notre rubrique DIY!

 

Bonne iClope à tous !