La cigarette electronique incite-t-elle les jeunes a commencer la cigarette ?

← Retour à toutes les actus

C’est un peu le grand débat actuel, et également un des grands arguments pour limiter le développement de la cigarette électronique, pour en empêcher la pub, les parfums fruités…La cigarette electronique incite-t-elle les jeunes a commencer la cigarette ?

Est-ce que la cigarette électronique est une porte d’entrée vers le tabac pour les « jeunes » ?

Au départ nous pensions honnêtement que cette histoire était complétement stupide. Que c’était encore une manigance des « anti cigarettes électroniques » (tabac et pharmacie) pour empêcher la vente du produit ou en récupérer l’exclusivité, cela nous paraissait évident.

Mais nous avons fait notre petite étude, et surtout nous avons de plus en plus rencontré nos clients sur Internet grâce à notre nouveau « chat en ligne » et nous sommes aujourd’hui un peu plus mitigés…

En effet, depuis le lancement du « chat » en ligne, nous nous rendons compte que nous avons beaucoup de jeunes intéressés par nos produits, beaucoup de demandes du genre : « Est-il possible de ne pas l’envoyer par la poste pour ne pas que mes parents tombent dessus ? » ou « est-ce que j’ai le droit de commander en ligne si je suis mineur ? ».

Alors avant de rentrer dans la polémique, bien évidemment nous refusons toute demande provenant de mineurs et nous essayons de leur expliquer que ce n’est vraiment pas bien de fumer, que ce soit la cigarette électronique ou la cigarette classique. Nous expliquons que cela crée une dépendance et qu’en général, à leur âge, il n’est pas trop tard pour arrêter, que la dépendance n’est pas encore présente et que c’est un vrai fléau.

Car la cigarette électronique est un produit fait pour arrêter de fumer, pour remplacer une dépendance nocive par une dépendance beaucoup moins nocive et moins addictive, que c’est un outil pour arrêter facilement en réduisant petit à petit le taux de nicotine et donc la dépendance.

Nous refusons donc la vente aux mineurs car même si la cigarette électronique est bien meilleure que la cigarette classique, cela peut tout de même créer une addiction et qu’il ne faut surtout pas devenir dépendant à quoi que ce soit.

Mais bon ce qui est inquiétant c’est que nous avons effectivement quelques demandes de jeunes qui trouvent que la cigarette électronique c’est cool, que les parfums sont agréables… et qu’ils veulent vraiment en avoir une parce que leur copain en a une et que c’est formidable.

Donc nous pensons qu’il y a un vrai débat sur le sujet, que ce n’est pas juste une arnaque de l’industrie du tabac et qu’il faut être honnête.

Qui sont ces jeunes qui veulent des cigarettes électroniques ?

Alors selon notre toute petite étude, il faut tout de même dire que 95% sont des jeunes qui fument déjà la cigarette classique.  Et la majorité ne semble pas être complétement « accro » (selon leur dires) car ils ne fument que quelques cigarettes par semaines. Ils veulent essayer la cigarette électronique d’un côté pour arrêter de fumer, mais également pour avoir l’objet « cool » du moment.

(Désolé pour l’emploi à outrance du mot « cool », mais je ne suis plus tout jeune moi-même et ne connais plus les termes en vigueur).

Donc seulement 5% veulent essayer alors qu’ils ne fument pas et 95% ont déjà essayé la cigarette.

Mais ce qui est inquiétant est que les 95% ne semblent pas accros et que cela pourrait créer une dépendance, ce n’est donc pas très bon.

La question véritable concernant ces jeunes est :

Est-ce que les jeunes qui essayent la cigarette électronique auraient été intéressés par la cigarette classique si la première n’existait pas ou n’aurait-il rien essayé du tout ? En gros est ce que ces jeunes étaient « foutus » d’avance ?

C’est toujours très compliqué à dire, mais visiblement, selon nos retours, ces jeunes seraient déjà bien intéressés par la cigarette avant la cigarette électronique et ce ne serait pas une porte d’entrée mais une « passerelle » pour continuer plus sainement.

Certains s’en servent comme porte d’entrée mais le taux est aujourd’hui très marginal, mais peut être augmentera-t-il avec l’évolution du marché.

C’est donc un peu mieux que ce que l’on pensait mais ce n’est toujours pas « top », cela reste un véritable problème car il ne faut pas créer une dépendance chez les jeunes, quelle qu’elle soit et en aucune manière.

Il y a donc un vrai problème et il faut chercher une solution.

Donc que faire pour lutter contre ça ?

D’une part, bien évidemment, interdire la cigarette électronique aux mineurs. Ce n’est pas une privation de liberté mais un « bon conseil de grand frère » et nous pensons vraiment qu’il vaut mieux ne pas commencer la cigarette électronique si vous n’êtes pas fumeur, ce serait vraiment dommage. Et comme un jeune est censé être « non-fumeur » car la cigarette est interdite aux mineurs, il faut faire la même chose pour la cigarette électronique et nous sommes complétement pour.

Mais nous savons très bien que cela ne marche pas, qu’énormément de jeunes bravent l’interdiction de la cigarette en se faisant passer pour des adultes dans les bureaux de tabacs, en envoyant un plus âgé… il y a énormément de facilité aujourd’hui pour se procurer des cigarettes et c’est pareil pour la cigarette électronique.

Donc en plus de cette interdiction, nous demandons très sérieusement à tous les professionnels de la cigarette électronique de « jouer le jeu » et de ne pas vendre aux mineurs en prenant les précautions adéquates et en ne cherchant pas à vendre à tout prix.

Car d’une part c’est très mauvais pour l’image de ce marché en plein développement et c’est donc « se tirer une balle dans le pied » de proposer cela aux jeunes, cela fait vraiment une mauvaise presse.

Mais surtout c’est vraiment complétement immoral car on sait très bien comment il est dur d’arrêter de fumer et il ne faut surtout pas permettre aux mineurs de commencer, quel que soit l’outil.

De notre point de vue, la cigarette électronique est un outil formidable pour arrêter de fumer, il ne faut donc pas que cet argument de vente aux mineurs devienne le fer de lance des « anti cigarettes électroniques » et il ne faut pas limiter l’accès à ce produit sur de mauvais prétextes car cela empêcherait des millions de personnes d’arrêter la cigarette, le véritable fléau.

Il faut donc limiter l’accès aux non-fumeurs (le problème ne vient pas uniquement des jeunes mais surtout des non-fumeurs) tout en laissant essayer les fumeurs.

Donc oui, c’est vrai, la cigarette électronique peut inciter les jeunes à fumer, des jeunes qui ont déjà fumé ou qui s’orienteraient certainement vers la cigarette classique.

Ce n’est pas positif mais cela reste tout de même mieux que de fumer et nous pensons que c’est malheureusement un mal nécessaire.

La cigarette électronique est un produit révolutionnaire pour arrêter de fumer et on ne peut pas interdire un produit qui marche sur des millions de gens sous prétexte qu’il a des effets peut être néfastes sur un taux marginal d’entre eux.

Il faut essayer de ne pas vendre aux mineurs autant que possible, et faire énormément de publicité auprès des fumeurs, pour notre bien à tous.

A bon entendeur, bonne iClope à tous.

 

Le temps passe et, après une petite étude, nous pouvons proposer un nouveau point de vue sur la cigarette électronique chez les jeunes