L'histoire de nos pipes artisanales, longue vie a toi julnais!

← Retour à toutes les actus

Depuis quelque temps nous proposons sur notre site une gamme de pipes électroniques artisanales. Voici un peu de détails sur l’origine de ce produit, les détails de notre rencontre avec « Julnaïs » notre tailleur de pipe !L'histoire de nos pipes artisanales, longue vie a toi julnais!

Dès le début de iClope, en 2012, nous avons très rapidement mis en vente des modèles de pipes électroniques « made in China ».

Premièrement, l’idée de lancer une pipe électronique nous faisait bien rigoler ! Mais plus sérieusement, il n’y avait personne sur le marché, le produit nous semblait avoir un fort potentiel autant sur la vape que sur le commerce, et un site Internet nous semblait le bon moyen pour développer ce produit facilement sans prendre trop de risques.

Cela a fonctionné très vite, mieux que nous le pensions : faute de concurrence, nous nous sommes rapidement retrouvé parmi les premiers sur Google et nous avons eu immédiatement une clientèle de fumeurs de pipes. Une clientèle de véritables fumeurs de pipes et non de "vapoteurs intéressés par la pipe". Nous ne savions pas où nous venions de mettre les pieds ! Les fumeurs de pipes sont des passionnés, des passionnés du bois, de l’ébonite, du tabac, de la pipe, du bricolage… la plupart du temps de grands originaux (François se reconnaitra! A prendre dans le bon sens!), des gens cash, honnêtes, qui disent ce qu’ils pensent, et qui parlent beaucoup ! Suite aux premières ventes, nous avons donc eu de nombreuses remarques, certaines bonnes, certaines mauvaises, puis beaucoup de mauvaises ! En effet comme on a pu le voir dans un précèdent article, nous avons eu de nombreux problèmes de SAV avec nos pipes « made in china ». Les chinois peuvent fabriquer de beaux produits mais ils peuvent aussi faire l’inverse…

Nous avions donc beaucoup de demandes, un bon marché potentiel, de bons conseils, mais un produit de mauvaise qualité même s’il semblait bien au départ.

Il fallait trouver une solution, trouver une pipe fiable. 

Nous avons donc d’une part continué à tester et re-tester d’innombrables modèles de pipes électroniques chinoises, la totalité des produits de ce type venant de là-bas. Des galères d’envois d’échantillons, des galères pour trouver les fournisseurs, les produits qui durent vraiment longtemps, des galères de mise en vente, puis de nouveaux problèmes de SAV… Et au final nous avons fini par trouver quelque chose de très bien, malgré le « made in china », la pipe électronique eleaf fonctionne aujourd’hui parfaitement.

Donc d’un côté nous avons cherché une pipe électronique chinoise fiable mais d’un autre côté nous nous sommes demandé s’il n’y avait pas moyen d’en fabriquer par chez nous. En fait le système est plutôt simple, c’est un réservoir en forme de pipe dans lequel on met une batterie avec une connectique, donc pourquoi pas ?

Nous avons donc fouillé sur le net à la recherche d’un artisan français capable de nous faire de jolies pipes, ce qu’on appelle un « Modeur » et c’est là que nous avons découvert l’existence d’un certain « Julnaïs », vapoteur passionné et spécialiste du bois sous toutes ses formes.

C’est dans le gros forum sur la cigarette électronique que nous l’avons découvert, il commençait à se renseigner sur les possibilités de fabriquer ses propres pipes puis a rapidement posté des photos de ses premières créations. Au passage, ce forum est une vraie mine d’or sur la cigarette électronique, ils répondront à toutes vos questions, à consulter sans modération.

L’idée de Julnaïs était simple, il aimait la vape et il aimait le bois. Alors pourquoi ne pas fabriquer des pipes électroniques en bois ? Son entreprise de menuiserie subissait la crise, il fallait rebondir, faire quelque chose, et en parcourant Internet il découvre rapidement les possibilités de faire des pipes électronique en bois, chez lui, dans son garage. En fait il s’agit tout simplement de ce qu’on appelle un MOD : un récipient dans lequel on insère une batterie, avec un système de connectique pour visser un clearomiseur ainsi qu’un bouton pour déclencher la batterie. Pourquoi ce MOD 100% mécanique avec son bouton ne serait-il pas en bois ?

Il y avait déjà quelques « modeurs » outre atlantique et d’autres passionnés sur le forum pour l’aider.

En prenant les conseils qu’il trouve, Julnaïs se lance et montre sa première création sur le forum, nous tombons dessus (le timing était parfait, c’est ce qu’il nous fallait) et, séduit par le modèle et souhaitant commercialiser un produit autre que notre pipe fabriquée en Chine, nous décidons de le contacter.

Hazard, nous sommes de la même région avec Julnaïs, la région du pinard et du foie gras, 1/2 h de route… nous nous rencontrons, bonne accroche, le gars est sympa, le local est sympa, la façon de faire est sympa… c’est parti, nous décidons de commercialiser ses produits en repartant avec 4 ou 5 pipe électroniques pour essayer.

Les pipes étaient au départ plutôt simples, de la qualité mais plutôt simples !

Le bouton surtout était simple, une pièce de 50 centimes… Le pas de vis pour le capot de la batterie un peu light… mais c’était tout de même un beau produit, de l’artisanat, et surtout, cela fonctionnait. Et si ça ne fonctionnait pas, on pouvait réparer. 1/2 h de route étant une distance plus courte qu’un aller-retour pour Shenzhen en cas de pépin.

Elles sont parties rapidement sur le site et on a reçu de bonnes critiques.

De son côté Julnaïs postait toujours ses nouvelles créations sur le forum et là aussi de très bonnes critiques.

Quelques ventes, de bons retours… il commençait à y croire le gars Julnaïs ! L’avenir semblait prometteur.

Il monte alors son entreprise « créavap » et se lance à fond dedans, la tête en avant.

Au passage : « Julnaïs » pour Julien et Naïs, sa fille. Oui Julnaïs ce n’est pas un prénom…

Il décide alors de les améliorer ses pipes, il prend conseils auprès de ses clients, se renseigne un peu partout et va lancer le premier gros changement, une révolution : le « Switch », le bouton sur lequel on appuie pour déclencher la batterie et vapoter.

Ce bouton est un système plutôt simple à base d’aimant permettant de rendre le déclenchement de la batterie beaucoup plus stable et bien plus sensitif. Système assez simple me direz-vous mais il fallait le créer le truc, et surtout il fallait le fabriquer, là on parle de métal, d’industrialisation…

Julnaïs ne se démonte pas, élevé au foie gras il n’a peur de rien le gars, et il fait des plans, trouve l’usine, toujours en France, et lance la production de ses « Switchs » pour sa pipe électronique. Là encore, on reste dans le 100% Français.

En parallèle, il travaille également sur le bec, le tuyau de la pipe. Au départ c’était un drip tip classique de cigarette, en réalité sans grand intérêt pour une pipe en bois. Il fallait quelque chose de plus vrai, quelque chose en rapport avec la pipe, de l’ébonite… Là on va sortir un peu de la règle made in France… Julnaïs achète des becs de pipe classiques en ébonite en Italie et les retailles chez lui, toujours dans son garage, pour les adapter à sa pipe électronique.

Le produit commence à avoir de la gueule, corps en bois nobleSwitch sur mesure ultra sensitif et bec en ébonite.

Et forcément, le succès montant, Julnaïs commence à nous échapper ! Il passe dans les journaux, (suite à son stand au premier salon de la cigarette électronique à Bordeaux), et commence à avoir plusieurs revendeurs de ses pipes!

Sur la même lancée, il continue son développement avec la mise en place d’un « vape safe » : une protection permettant en cas de court-circuit de protéger la pipe, là encore une très bonne idée.

Et il propose maintenant des tous nouveaux modèles de pipes électroniques avec tige, la dernière du genre, taillée dans une pièce de bois unique ! C’est certes un peu plus cher mais c’est du beau boulot !

Pour notre plus grand plaisir, les pipes de Julnaïs ne font donc qu’évoluer dans le bon sens. Il existe de très nombreux modèles, on peut les faire sur mesure, il n’arrête plus ses créations et cela ne semble pas prêt de s’arrêter.

Y’en a même qui disent qu’il aurait débauché sa femme…

Donc voilà on voulait rendre un petit hommage à Julnaïs, tes pipes sont superbes et ton histoire montre qu’il est encore possible de créer de l’emploi en France. Bravo l’artiste et on attend la suite !

Au final, le monde de la cigarette électronique crée de nombreux emplois chez nous. Certes les cigarettes en soi, les modèles génériques, viennent toutes de Chine mais il faut prendre en compte également la fabrication des liquides. 90% des liquides vendus en France sont fabriqués en France, là on parle vraiment d’industrie, d’industrie française.

A côté il y a tous les revendeurs, les graphistes, les webmasters, les commerciaux, les avocats, les chimistes, les agences de pub, de com… que cela fait bosser… Et comme on peut le voir, il y aussi l’artisanat montant, les gars comme julnaïs…

Bref la vape c’est bien pour la santé, c’est bien pour l’emploi… Il faut donc la protéger.

Et pour cela il faut adhérer à l’AIDUCE

 

Donc bonne pipe à tous et longue vie à toi Julnaïs !