Etes vous istick ou egrip?

← Retour à toutes les actus


Ces derniers mois, nous avons parlé de l’iStick à travers plusieurs news. Un premier article traitait des mods et plus particulièrement de la box d’Eleaf. Un second ou nous tentions d’orienter l’utilisateur sur le choix du modèle d'istick lui correspondant (à ce jour, il existe 4 modèles d’iStick disposants d’autonomie et de puissance différentes).
Etes vous istick ou egrip?
Eleaf a donc fait carton plein avec ses iStick. Il a su toucher les novices aussi bien que les vapoteurs confirmés et c’est tout naturellement que nous en avons parlé. Le produit est simple à utiliser, offre une bonne puissance pour qui souhaite s’essayer au sub ohm, l’autonomie va de bonne à incroyable selon les modèles, impossible de passer à côté. 

Mais en marge d’Eleaf, un autre fabricant de renom proposait une petite box techniquement proche de l’iStick et qui pourtant se différenciait de celle ci assez remarquablement de par son réservoir intégré. Elle proposait aussi une autre différence de taille que nous aborderons plus tard. Cette mini Box, c’est l’eGrip. Son fabricant : Joyetech

Cette dernière, parue à la même période que l’iStick 20 watts a su elle aussi trouver son public. Mais pourquoi choisir plus l’une que l’autre finalement ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre ici. 

Alors, êtes vous iStick ou eGrip ? 

Puisqu’il faut comparer ce qui est comparable, nous ne parlerons ici que d’iStick 20 watts, d’eGrip et d’eGrip OLED, la puissance des ces deux dernières se limitant elles aussi à 20 watts. 

Intéressons nous tout d’abord à l’iStick. Soyons honnêtes, à l’heure ou les fabricants inondaient le marché de leurs box, Eleaf à su s’imposer judicieusement en proposant sa vision du produit : Un mod discret, élégant avec ses formes arrondies et enfin, d’une simplicité enfantine dans son utilisation. 

Petit rappel technique de l’iStick : un mode voltage variable de 3 à 5.5 volts, un mode wattage variable allant jusqu’à 20 watts, une autonomie de 2 200 mah, un pas de vis 510 permettant d’utiliser la plupart des clearomiseurs (un adaptateur 510/ego fourni avec permet d’ailleurs d’utiliser les anciens clearos), un mode passthrough pour vapoter tout en rechargeant la batterie, un écran OLED affichant les informations utiles (indicateur de charge de la batterie, valeur de la résistance, puissance, durée de vos aspirations)... Compacte, légère, et grosse capacité seraient les termes pour la définir au mieux. 

Voyons maintenant l’eGrip de plus prêt : une autonomie de 1500 mah, un réservoir intégré de 3.6 ml, un système d’airflow intégré, un mode passthrough, la possibilité de monter jusqu’à 20 watts, une résistance intégrée facile à changer et surtout la possibilité de remplacer celle ci par une résistance reconstructible eGrip RBA. Tout y est. 

A noter que Joyetech propose désormais une version de l’eGrip avec écran OLED et voltage variable, ceux ci étant absents de la première mouture. On retrouve d’ailleurs sur cet écran les mêmes informations que sur l’iStick et cela n'a rien d'étonnant puisque Joyetech et Eleaf travaillent en très étroite collaboration. 

Il y a donc de fortes similitudes entre les deux produits et l’on sent qu’ils s’adressent potentiellement aux mêmes utilisateurs. Ce sont des produits ergonomiques qui s’adressent finalement à une très large clientèle, capables de combler aussi bien les nouveaux arrivants dans le monde la vape que les vapoteurs confirmés. 

Mais vous aurez sans doute noté des différences de taille. Et ce sont ces différences qui devraient vous orienter vers l’une ou l’autre. 

Chez Joyetech, on a choisi de tout intégrer à l’eGrip, du réservoir à l’atomiseur. Chez Eleaf, à l’inverse, vous avez le choix du clearomiseur et de la résistance, qu’il faudra rajouter. Ce choix de Joyetech peut de prime abord surprendre mais il se justifie par 3 points : D’une part la très bonne qualité de la résistance, d’autre part, le système d’airflow bien présent et enfin, la compacité incroyable de l’objet. Il en ressort un produit un peu plus discret chez Joyetech mais l’impossibilité de changer de clearomiseur. 

Un autre choix de taille de Joyetech vient différencier les 2 produits. Si avec l’eGrip nous sommes limités aux résistances dédiées, il est toutefois possible de s’adonner aux joies du reconstructible grâce à la résistance RBA eGrip. 

D’un côté, nous avons donc une mini box hyper compacte, un tout en un prêt à l’emploi, permettant de s’adonner au reconstructible en toute simplicité et auquel il ne manquera plus qu’un flacon de liquide pour être utilisé. De l’autre, une box aussi compacte et même plus puisqu’elle n’est pas munie de réservoir, mais à laquelle il faudra rajouter un clearo. Le choix de ce dernier sera d’ailleurs important et jouera grandement sur votre qualité de vape. L’iStick propose aussi une meilleure autonomie avec ses 2200 mah contre les 1500 de l'eGrip. Mais de part et d’autre, nous avons deux produits bien finis, ergonomiques et simples à utiliser. 

Pour résumer:

Si vous cherchez un produit tout en un, compacte et prêt à l'emploi, sans vous poser trop de questions, vous vous orienterez vers l'eGrip ou l'eGrip OLED.
Si par contre vous désirez un produit qu'il est possible de « customiser » avec une belle autonomie, vous vous dirigerez sans doute vers l'iStick

Chez iClope, les avis sont partagés.

Et vous, êtes vous plutôt iStick ou eGrip ?