Ego aio de joyetech. le kit « tpd ready »

← Retour à toutes les actus

Si Joyetech fut l'un des pionniers de la vape, le fabricant chinois s'est rarement contenté de suivre le mouvement et a souvent su innover.
Ego aio de joyetech. le kit « tpd ready »

L'arrivée prochaine de l'application de la TPD en France risque de bouleverser le paysage de la vape tel que nous le connaissons avec bon nombre de restrictions. Et si la plupart des fabricants n'ont pas encore dégainé, c'est Joyetech qui tire le premier coup de feu en répondant à cette directive avec un kit complet répondant à toutes les normes qui devront être en vigueur à partir de mai prochain. Certains points de cette fameuse TPD restent encore quelque peu nébuleux. Mais certaines exigences ayant clairement été exposées, Joyetech nous livre ici une copie parfaite de ce qu'attendent nos dirigeants tout en répondant aux attentes des utilisateurs.

Ce kit, c'est l'eGo AIO (All In One). Le premier kit complet TPD ready.

L'eGo AIO est donc un kit tout en un. Comprenez par là que le réservoir et sa résistance sont intégrés à la batterie. Très simple d'utilisation, discret (mais un peu fashion) Joyetech réussi à nous épater en proposant un kit très polyvalent dans ses possibilités d'usage.

Le packaging comprendra une batterie eGo AIO avec son réservoir intégré, 2 résistances BF SS316 de 0,6 ohm, 1 câble USB et une notice d'utilisation (en français s'il vous plait).

D'une longueur de 118,05 mm (réservoir compris) pour un diamètre de 19 mm, la batterie offre une autonomie de 1500 mah. C'est peu diront certains (les gros vapoteurs, amateurs de fortes puissances et cheminées extra larges) et je suis assez d'accord avec eux. Mais l'eGo AIO n'a pas pour ambition d'entrer dans la course au power vaping. Son souhait, c'est de vous faire arrêter la clope et vous proposer une expérience de vape suffisamment convaincante pour ne plus avoir envie d'en griller une. Et après quelques jours de test, je trouve que le contrat est bien rempli.

1500 mah, ça peut tenir la journée pour un petit ou moyen vapoteur. Cela fera sans doute une demie journée pour le gros vapoteur. Ceci dit, il faut noter qu'il sera tout à fait possible de l'utiliser tout en rechargeant la cigarette électronique qui est munie de la fonction passthrough.

Cette batterie est très simple d'utilisation et ne dispose d'ailleurs que d'un bouton. Avec celui ci, vous allumerez ou éteindrez votre e-cig, vous vapoterez et vous pourrez aussi changer la couleur de la led qui éclaire le réservoir (ou éteindre cette led si vous le souhaitez). La batterie dispose aussi, bien entendu, d'un système de protection. Après 15 secondes de pression sur le bouton, elle se mettra automatiquement hors tension.

Une batterie qui donc ne révolutionne pas le domaine car nous en connaissons déjà presque tous le fonctionnement très classique.

C'est du côté du réservoir qu'il faut se pencher pour voir les vraies innovations, ce qui rend cette cigarette électronique si particulière. Comme dit plus haut, ce réservoir est intégré et c'est principalement grâce à lui qu'on dit de cette eGo AIO qu'elle est TPD ready.

Système anti fuites, sécurité enfant et 2 ml de contenance, c'est ce qu'attendent nos dirigeants et Joyetech arrive haut la main à convaincre son monde avec son modèle.

2 ml, c'est le maximum que pourront contenir à l'avenir nos atomiseurs. C'en est malheureusement (bientôt) fini des clearomiseurs à réservoir de 5 ml ou plus comme le Nautilus ou le Venti et il va falloir s'y faire. Rassurez vous, on s'y fait bien et il suffit en générale pour un accro comme moi de remplir son clearo une seconde fois dans la journée. Rien de dramatique, donc.

Pour ce qui est du remplissage, du réglage de l'airflow ou du changement de résistance, tout se fait par le haut. C'est simple, pratique et sécurisé.

Pour remplir le réservoir, il faudra dévisser la partie haute de l'atomiseur tout en exerçant une pression dessus. Il s'agit du même système équipant nos flacons et qui évite à nos chères têtes blondes de les ouvrir.

Le système anti fuite lui, se situe à l'intérieur du drip tip. En effet, l'intérieur de celui ci est en forme de spirale et évitera ainsi les désagréables remontées de liquide. Ingénieux.

Quant à l'air flow, il prend sa place au niveau du top cap et il suffira de le tourner pour avoir un tirage plus ou moins serré.

Parlons maintenant un peu des résistances. Celles livrées dans le kit sont de 0,6 ohm. C'est un peu costaud me direz vous, surtout si l'on conçoit que l'eGo AIO se destine aux débutants. Mais je pense que ce choix est très judicieux de la part de Joyetech qui ne souhaite pas fermer la porte aux amateurs de Sub ohm. Ceci dit, il aurait été intéressant de proposer une résistance d'1 ohm pour une vape un peu plus douce.

Le choix des résistances utilisables avec l'AIO est pour moi l'un des gros points forts de cette cigarette électronique. Un très large panel va être proposé pour autant d'expériences de vape différentes. On trouvera ainsi des résistances allant de 0,5 ohm à 1,5 ohm. Il n'y aura qu'à choisir en fonction de ses exigences.

Enfin, côté finitions et design on a quelque chose de vraiment solide. Avec 5 coloris, un design soigné et un produit qui fonctionne vraiment très bien, Joyetech nous propose une fois de plus une bonne raison d'arrêter de fumer. Et tout ça pour un prix avoisinant les 30 euros.

Découvrez la Joyetech eGo AIO très prochainement disponible chez iClope. 

Bonne vape à toutes et à tous.