Conference anti tabac d'abou dhabi. des hauts et des bas.

← Retour à toutes les actus

Comme chaque matin, je me lève, me prépare un café et allume mon ordinateur. Je fais le tour de l’actualité, j’observe le monde depuis cette petite fenêtre qu’est mon écran. Il fut un temps ou ce rituel s’accompagnait d’une blonde que je finissais par écraser dans un cendrier puant, inondant mon bureau d’un nuage gris nauséabond. Aujourd’hui je vapote et c’est très bien mais ce n’est pas le sujet de cet article.
Conference anti tabac d'abou dhabi. des hauts et des bas.

Ce qui m’intéresse particulièrement quand je fais le tour du net c’est l’actualité liée à la cigarette électronique. Evidemment. Et ce matin donc, je tombe sur un article relatant une conférence anti tabac s’étant tenue à Abou Dhabi.  
  
Comme souvent, je termine par un soupir. Je suis perplexe et agacé par ce que je viens de lire.
  
Cet article fait une trentaine de ligne, tout au plus. Comme un tour de montagnes russes, c’est bref et l’on passe rapidement du rire aux larmes. (j’exagère, bien entendu).
  
Je ne commenterai que peu les propos de Konstantinos Farsalinos, qui, toujours avisé, fait mention d’une étude selon laquelle, sur 19 500 personnes interrogées, 81% ont déclaré avoir cessé de fumer grâce à la cigarette électronique. Il précise qu’on ne rencontre aucun résultat similaire avec d’autres méthodes d’aide à l’arrêt du tabac. Mais avait il besoin de le faire...?
  
Je me garderai aussi de faire une longue analyse des propos de Jean-François Etter, enseignant à l'Université de Genève rappelant que les e cigs (entre autre) pourraient faire diminuer le nombre de fumeurs et ne devraient donc pas être trop réglementées. Cela me parait relever du simple bon sens. Pas vous ?
  
Enfin, que dire de Alan Blum, médecin généraliste et directeur du Centre d'étude sur le tabac et la société à l'Université d'Alabama qui n’hésite pas à recommander l’usage de la cigarette électronique à ses patients désirants arrêter de fumer à la place de, je cite : « un produit pharmaceutique qui a des effets secondaires et qui ne marche pas très bien.» Bon, il en déplore l’usage par les enfants ou le fait que certains l’utilisent pour consommer du canabis. Nous, la masse populaire ne pensons nous pas la même chose ?
  
Pas de quoi hurler me direz vous ? Tous ces propos, venants de personnes semble-t’il censées, concernées, documentées, intelligentes ai-je envie de dire devraient nous rassurer et nous confirmer que nous allons dans la bonne direction ? Continuons donc en ce sens et le tabac ne sera plus qu’un lointain mauvais souvenir pour la génération future qui aura peut être perdu un grand parent sur deux prématurément à cause d’un cancer lié à la clope ?
  
Mais comme je le disais plus haut, c’est un tour de montagnes russes cet article.
  
Quand je lis que Margaret Chan, chef de l’organisation mondiale de la santé, soutient les gouvernements interdisants ou règlementants l’usage de la e-cig, je ne peux m’empêcher de laisser échapper, comme un souffle, un simple et sincère «putain, c’est pas possible...» D’autant qu’on nous dit, en fin d’article, que selon l’OMS (allo, Mme Chan ?) le tabac tue près de 6 millions de personnes chaque année et que si aucune action n’est entreprise rapidement, ce seront 8 millions de personnes qui, en 2030, subiront le même sort.
  
On nous rabache que nous n’avons pas le recul nécessaire vis à vis de la e cig et ce prétexte est utilisé à tout va par une partie des hautes instances pour l’interdire. Nous n’avons pas le recul... Cela fait pourtant de nombreuses années qu’elle est utilisée quotidiennement par de nombreux utilisateurs. A t’on vu, lu ou entendu un seul cas, un seul malade ou un mort lié à l’usage de la e cig ? Je tiens juste à rappeler que la cigarette à tué plus de 70 000 personnes en France l’an dernier et que la e cig a fait... Ah, non, elle n’a rien causé d’après les informations que j’ai pu glaner. Elle n’est même pas responsable d’un petit rhume pour ce que j’en sais.
  
La cigarette électronique est un outil. Et comme tout outil, utile à la base, nous nous devons de l’utiliser à bon escient. Pas l’interdire ou le brider au point qu’il deviendrait complètement inutile. Doit on interdire internet parce que les sites pornos existent et que nos enfants risquent de tomber dessus ? Doit on interdire la télévision parce que des films d’horreur y sont diffusés et que nos têtes blondes seront choquées en les visonnants ? Soyons responsables. Nous le sommes en générale, non ? Et si l’on cessait de nous infantiliser de temps en temps ?
  
Je ne sais pas quel sera l’avenir de la cigarette électronique. il est vraiment difficile de se prononcer aujourd’hui mais il y a de quoi être péssimiste quand je lis ce genre de propos. 
  
De mon côté, je ne dis pas que c’est un produit anodin. Mais jusqu’à preuve du contraire (et l’on ne manquera pas de me le faire savoir) la e cig permet à de nombreuses personnes  de sortir du fléau qu’est le tabac (j’en sais quelque chose) sans conséquences.
 
Pour soutenir la cigarette électronique, signez la pétition de l'AIDUCE.

Bonne vape à toutes et à tous.

Franck, pour iClope.