Abordons ensemble le mois sans tabac.

← Retour à toutes les actus

Comme chaque année depuis 1988, nous connaissons une journée sans tabac. La première fut organisée, sous l'égide de l'OMS le 7 avril 1987. Dès l'année suivante, et depuis lors, la journée sans tabac se tient le 31 mai. Si cet événement est un vrai symbole, perpétué d'année en année, nous allons connaître d'ici quelques jours, pour la première fois en France, le mois sans tabac.Abordons ensemble le mois sans tabac.

Plus que symbolique, cet événement collectif représente pour les quelques 86 000 participants déjà inscrits (cela augmente de minute en minute) sur le site tabac-info-service.fr une vraie tentative de rupture avec la cigarette. Nous vous recommandons d'ailleurs de parcourir ce site, vous y trouverez de nombreuses informations utiles pour arrêter de fumer.

Pour lancer cette opération d'envergure, le ministère de la Santé s'est inspiré de l'Angleterre. Outre-manche, c'est le stoptober (contraction de stop et october) qui a été mis en mis en place par le Public Health England (ministère de la Santé britannique) en 2012. Lors de cette première édition, l'Angleterre avait enregistré 50% de tentatives d'arrêts supplémentaires par rapport aux autres mois de l'année. Et en 2015, Le Public Health England annonçait que 215 000 fumeurs avaient participé à l'opération et que le taux de fumeurs avaient significativement baissé (de 37 %) depuis 1985.

Avant la France, le modèle du mois sans tabac a été repris depuis en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le mois sans tabac, comment cela se passe ?

Il s'agit donc d'une opération de grande envergure et nationale. Sachez que dès lundi, vous pourrez vous rendre dans votre pharmacie (certaines ont déjà été livré) et retirer votre kit d'aide à l'arrêt. Ne contenant ni patch, ni gum ou aucun autre substitut du tabac (pas même une cigarette électronique !) ce kit gratuit contient néanmoins quelques livrets intéressants et fait office de guide de démarrage.

La durée de cette opération d'un mois n'est pas anodine puisque selon le ministre de la Santé, passé ce délais, les chances d'arrêt définitif sont multipliées par cinq.

Large campagne d'information, des événements (groupes de discussions, consultations, sensibilisations, etc...) prendront place dans de nombreuses villes au mois de novembre. Le planning de ces événements se trouve sur le site tabac-info-service.fr.

Arrêter de fumer n'est jamais simple et paraît même impossible aux yeux de certains. Mais une action collective à aussi davantage de chances de réussir. Plus encore, si vous êtes un couple de fumeurs, l'occasion de se soutenir est là.

Que vous décidiez de passer à la cigarette électronique ou non, c'est une belle occasion de tenter l'aventure. Vous pouvez être sceptique quant aux chances de réussite. Tous les anciens accros au tabac l'ont été. Mais il suffit parfois de saisir sa chance et d'y croire.

Excellent mois sans tabac à ceux qui participent à cette belle initiative. Bonne vape à toutes et à tous !